Expérience paternelle et problèmes intériorisés de jeunes enfants en situation de précarité : le point de vue des pères

Myriam Kettani, Chantal Zaouche-Gaudron, Carl Lacharité, Diane Dubeau, Marie-Ève Clément

Résumé

Cadre de la recherche : Dans un article précédent (Kettani et Zaouche-Gaudron, 2012a), nous avons montré que les problèmes intériorisés tels qu’évalués par les pères sont plus importants chez les jeunes enfants en situation de précarité que chez les jeunes enfants de familles plus aisées.
Objectifs : L’objectif est ici d’interroger la part de l’expérience paternelle dans l’explication du lien entre la précarité et les conduites intériorisées des jeunes enfants.
Méthodologie : L’échantillon est constitué de 187 pères d’enfants âgés de 2 à 6 ans, qui ont renseigné une série de questionnaires évaluant les conduites intériorisées de l’enfant, l’expérience paternelle (engagement paternel, stress paternel et sentiment de compétence paternelle) et la situation socio-économique (revenu familial, conditions de logement, statut d’emploi du père et perception de l’aisance financière).
Résultats : Les résultats révèlent que les enfants qui vivent en contexte de précarité présentent plus de problèmes intériorisés que les enfants de familles plus aisées. Les pères quant à eux s’engagent auprès de leurs enfants autant que les pères qui ne connaissent pas de difficultés socio-économiques. En revanche, ils éprouvent un niveau de stress plus élevé et un sentiment de compétence paternelle plus faible, qui expliqueraient une grande partie des problèmes intériorisés des enfants. Il apparaît également que la perception paternelle de la contrainte financière joue un rôle plus important dans l’explication des problèmes intériorisés des enfants que des mesures plus objectives de précarité.
Conclusion : La perception paternelle de la situation socio-économique ainsi que le vécu de la paternité évalué à travers le sentiment de compétence et le stress paternel expliquent mieux les problèmes intériorisés des enfants que la situation de précarité en elle-même.
Contribution : Dans le cadre de l’intervention, ces résultats soulignent l’importance de prendre en considération les dimensions subjectives de la précarité ainsi que les affects liés au rôle paternel, pour favoriser l’épanouissement des pères ainsi que l’ajustement socio-affectif des enfants de familles défavorisées.

Mots-clés :  problèmes intériorisés, jeune enfant, engagement parental, sentiment de compétence parentale, stress parental, paternité, précarité, évaluation paternelle

Texte intégral : Accéder à l'article