Lien entre les pratiques parentales négatives et les problèmes de comportement extériorisés des jeunes enfants à leur entrée à la maternelle : effet modérateur des pratiques positives de l’autre parent

Camille Caron, Thérèse Besnard, Pierrette Verlaan, France Capuano

Résumé

Cadre de la recherche : L’étude de l’impact respectif des pratiques parentales des deux parents laisse entrevoir que les pratiques parentales des pères tout comme celles des mères contribuent positivement à l’adaptation sociale de l’enfant. Cependant, les pratiques parentales peuvent également être liées à la présence de difficultés d’adaptation, notamment de problèmes de comportement extériorisés. À une époque où les deux parents s’investissent dans l’éducation de leurs enfants, il est pertinent de se pencher sur l’influence mutuelle des pratiques parentales des deux parents sur les problèmes de comportement extériorisés de l’enfant et ainsi, déterminer des facteurs de modération possibles de la coparentalité au sein d’une même famille.
Objectifs : La présente recherche1 vise à vérifier : 1) si les pratiques parentales positives du père modèrent la relation entre les pratiques parentales négatives de la mère et les problèmes de comportement extériorisés de l’enfant et 2) si les pratiques parentales positives de la mère modèrent la relation entre les pratiques parentales négatives du père et les problèmes de comportement extériorisés de l’enfant.
Méthodologie : L’étude est transversale et porte sur un sous-échantillon de 626 enfants (âge moyen de 5,6 ans) et leurs deux parents. Les données ont été recueillies par questionnaires auprès des pères et des mères séparément.
Résultats : Les résultats d’analyses de régression multiple démontrent l’effet simple des pratiques négatives des deux parents sur les problèmes de comportement extériorisés de l’enfant. On remarque un effet modérateur des pratiques parentales positives de la mère sur les pratiques parentales négatives du père, mais pas l’inverse.
Conclusions : L’étude révèle l’importance de s’attarder aux pratiques parentales négatives, autant pour les mères que pour les pères. De plus, il apparait que l’effet combiné des pratiques des deux parents pourrait avoir un impact aussi important que les pratiques parentales individuelles sur le développement de l’enfant.
Contribution : De nouvelles connaissances dans le domaine du co-engagement parental sur le développement de l’enfant sont présentées dans cette étude, en considérant l’effet modérateur des pratiques parentales positives dans cette relation.

Mots-clés :  pratiques parentales, mère, père, modérateur, préscolaire, problèmes de comportement

Texte intégral : Accéder à l'article